• L'Esquéaut d'ichi

    Air : Le plat Pays (Jacques Brel)
     

    1.  T’arrif’s dins no chité tout dreot de t’Franç’ natale,

         Fidèl’ que t’es resté à s’prumièr’ capitale

         Pasque t’l’as vu’ grandir comm’ si ell’ s’reot t’n’infant,

         Pasque te l’sins frémir mieux qu’si te s’reos s’n’amant ;

         Et pasqu’ inter vous deux i-a des siègles d’amour

         Et qu’i feaudreot êt’ seot pou d’aller canger t’cours,

         Tournai sans ti n’s’reot pus Tournai !

      

    2.  T’as vu Clovis gamin quanç’qu’i-aveot cor ses croles

         Chi t’fair’ des ricochets au lieu d’ête à l’école

         Et l’Princess’ d’Espinoy s’dém’ner su les rimparts

         Pou n’pos laicher rintrer Farnèsse et ses soudards ;

         T’as vu cair’ des nuach’s des osieaux d’mort et d’feu,

         Arriver les Ricains et déguerpir les schleus ;

         Tournai sans ti n’s’reot pos Tournai  !

      

    3.  T’as vu nos bâticheus tailler pou l’cathédrale

         Ces pierr’s que t’apporteos su des barches ancestrales

         Et p’tit z’à p’tit s’él’ver l’nef, el chœur et les tours

         Comm’ ein’ prièr’ qui meont’ vers el Vierche d’Amour ;

         T’as vu Campin guider l’pincéau du jeon’ Rogier

         Et su l’ponteon t’canter bramint d’nos cancheonniers ;

         Tournai sans ti n’s’reot pos Tournai !

    4.  Pasque t’cœur i bat d’jà que t’n’es pos cor à Véaulx

         Ed vir à l’horizeon nos clotiers, no bieffro ;

         Pasque te l’sins s’gueonfler quand t’gliches inter nos quais,

         Tout fier de vir no peont s’lieuver pou tes baquets ;

         Pasque t’rêf’s cor d’ichi mêm’ quand te coules à Gand

         Et qu’ch’a toudis été, asteur autant qu’avant ;

         Tournai sans ti n’s’reot pos Tournai  !

      

                                                Henri d’Antoing